06/11/2014

2.2 T

Un tournebroche

 

P1100411.JPG

c'est indispensable pour travailler à l'aise , après tout ce qui à été remplacé , la caisse est bien rigide et ne soufrira pas de cet exercice .

 

P1100414.JPG

 après quelques soudures le plancher ressemble à nouveau à un plancher de 911

P1100422.JPG

reste encore un petit bout à changer ici

P1100430.JPG

avant de tout recouvrir d'apprêt epoxy tout le dessous , les intérieurs d'ailes , compartiment avant et arrière

 

 

P1100426.JPG

on commence maintenant à y voir plus clair avec cette teinte unie

P1100432.JPG

le réservoir reçoit aussi le traitement epoxy après avoir été mis à nu

 

P1100433.JPG

pendant que l'apprêt durcit , je décape le pavillon qui n'avait volontairement pas été sablé

 

 

P1100443.JPG

le voici tôle à nu et redressé de quelques bosses

 

P1100446.JPG

la coque est ensuite apprêtée puis mise en attente pour durcissement à coeur

P1090731.JPG

ce qui permet de donner quelques soins à une autre auto , une 356 At2 de 58 dont je vous avais vaguement parlé

 

P1090743.JPG

au début cà n'avait pas l'air trop grave , mais le problème avec les 356 c'est qu'il n'y en a pas une pour rattraper l'autre , à part quelques rares exceptions ...

 

 

P1090734.JPG

donc on se retrouve vite à retirer de gros morceaux !

A suivre...

22:23 Publié dans 911 2.2 T | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

'Quelle plaie ces 356 avec la rouille ... surtout quand on a vu l'auto avant d'être démontée qui présentait de l'extérieur très bien !

Écrit par : alphi | 07/11/2014

Répondre à ce commentaire

Oui , beaucoup de propriétaires de 356 se soupçonnent pas l'état réel de leur auto tant elle parait belle extérieurement .

Écrit par : benoit | 08/11/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.